19 décembre 2006

Amere indienne Emmanuel Merle

Recueil de poèmes de voyage, entre vers et prose où l'auteur raconte le Grand Ouest américain avec ses grands espaces, ses routes, ses montagnes, ses bourgades désolées, ses rodéos, ses bisons, ses motels et l'indianité qui ne survit que dans les noms comme Little Big Horn ou Yellowstone River.

autre critique
Ces poèmes très narratifs, « objectivistes », comme diraient les Américains, se lisent comme des proses ; ils sont peu ponctués, peu scandés, parfois les coupures ne sont pas aux endroits que l’on aurait choisis, certaines de leurs images sont à la limite de l’acrobatie mentale ; si leurs lignes étaient pleines, ce seraient de très courtes proses ; le fait que ce soient des poèmes leur donne de l’étoffe, du relief et de la couleur, qualités qui s’imposaient déjà dans le recueil de nouvelles Redwood qu’Emmanuel Merle avait publié en 2004 chez le même éditeur. Prix de poésie Roger Kowalski 2006.

Quelle beauté dans l'écriture et dans le texte !

Posté par clise à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 décembre 2006

Et quand le rideau tombe

Depuis qu'elle avait quitté ce monde, tout s'était rétréci." Trois personnages se font écho dans ce récit : une absente, celui qui fut son mari - le narrateur -, et un double de celui-ci, véritable démiurge qui l'apostrophe et l'interroge. Au moment de passer la frontière de la vieillesse, le veuf anticipa la proximité du carrefour où sa propre existence et la trajectoire du monde bifurqueront à jamais. L'imminence de la fin le conduit à examiner, avec une lucidité dépourvue de tout sentimentalisme et toute nostalgie, les images d'un passé qui disparaîtra avec lui. A travers cette évocation pudique et émouvante de la disparition de l'épouse, Juan Goytisolo suggère que toute la beauté du monde se retrouve dans la seule puissance évocatrice de la langue : si la liberté existe, nous dit-il, ce ne peut être que dans les livres.

Né en 1931 à Barcelone, auteur d'une quinzaine de romans et de nombreux essais, Juan Goytisolo a obtenu en 1985 le prix Europalia pour l'ensemble de son oeuvre, en 2002, le prix Octavio Paz pour "la poésie qui habite ses romans", et en 2004 le prestigieux prix Juan Rulfo de littérature latino-américaine et caribéenne. Il vit à Marrakech.


C'est un livre beau. A la fois plein de l'émotion d'un homme qui vient de perdre la femme de sa vie, et aussi très philosophique ...sur la vie, la mort, la politique...Chaque chapitre est un tout qui pourrait se suffire à lui même.

Posté par clise à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 décembre 2006

Un siècle de novembre

de W.D Wetherell

traduit de l'anglais par Lori Saint-martin  et Paul gagné ( superbe traduction!)

"Ai fait un rêve où douleur et douceur étaient si intimenent mêlées qu'il m'a laissé l'impression d'un noeud coulant serré autour de mon coeur."

A l'automne 1918, un père part pour un périple fou à la recherche de l'endroit où son fils est mort.
Dans sa quête, il apprend qu'une femme, retraçant comme lui les pas de Billy, le devance de peu sur les routes.

Tellement de livres racontent la guerre....celui là est superbe, beau, terrible.

A lire !

Posté par clise à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2006

T'es pas ma mère

T'es pas ma mère! - Prune Berge

Un petit livre superbe de crauté et de tendresse.Stéphanie, adoptée, reçoit une lettre de sa mère biologique quand elle a 20 ans ....La violence de ses sentiments partagées entre deux mères, deux familles , des cultures différentes ...Bref à lire en une soirée! J'ai adoré.

Posté par clise à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2006

Etoiles

Etoiles de Simonetta Greggio

Nouvelle ou fable , histoire pleine d'amour,

de senteur, de gastronomie....

Très frais, se lit rapidement....

Posté par clise à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 octobre 2006

equinoxe

Equinoxe      d'Arnault Pontier

ce livre est a été très fort pour moi parce qu'il parle du handicap

confrontation de la vie quotidienne et du handicap moteur

lourdeur d'un fauteil roulant, du regard des autres

de la culpabilité des proches

et que deviennent l'intimité , la vie sexuelle, la vie ...

quand l'être est totalement dépendant...

Posté par clise à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 octobre 2006

Fraternité

extrait de Fraternité de Marc Weitzmann

"Car mon frère est lui-même imbibé jusqu'à l'asphyxie de cette mentalité imbécile et passe visiblement le plus clair de son temps à rejouer pour son compte l'enfance qu'il n' a pas eue. Il en cultive le langage et les valeurs avec un sens de la précision remarquable, raison pour laquelle il se pique de littérature bien qu'il n'ai pas le temps de lire. Pour ma part, dès quinze ans j'avais cessé de lire autre chose que de la science. La science était pour moi la seule culture, concrète, précise, a-sentimentale et ne respectant rien, elle l'est d 'ailleurs encore, tout le reste m'écoeure et m'indiffère".
Les affres de la filiation, les rapports complexes de la fraternité, une certaine rage stylistique et un rien réactionnaire......A lire.....

Posté par clise à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2006

la petite présence

Je viens de finir "la petite présence" de Dominique Sampiero, lu en un rien de temps , tellement bien écrit , plein d'images insolites pour décrire la souffrance d'un père, le retour du calme...une superbe relation d'amour entre un père divorcé et sa petite fille.

Posté par clise à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2006

lignes de faille

Nancy Huston

lignes de faille

Sol----Randall----Sadie-----Erra----

4 générations, l'histoire de chacun éclaire l'histoire des autres

un livre superbe, intense,crescendo... j'ai adoré comme tous les livres de nancy Huston.

Posté par clise à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2006

les autres

"Les autres"  Alice Ferney

j'ai adoré!

vous pensez me connaître, que je vous connais , que croyez vous que je pense de vous?

Que pensent les autres de moi?

Posté par clise à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]