09 octobre 2013

En rose mais pas une rose

20130730_110447

Posté par clise à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 octobre 2013

Ignorance

A la pagode,  l’enseignant nous a expliqué que l’ignorance
C’est l’exact  contraire du chemin de l’éveil
Que la prise de conscience dans la méditation
Et dans l’instant présent c’est l’ouverture de l’esprit
Sur le chemin….
J’ignore si j’ai vraiment tout compris
Mais je ne doute pas de sa parole
Je médite dans l’impermanence
Et l’interdépendance
De  la non existence de toute existence
Je l’avoue : je n’ai pas tout compris
Et je suis encore bien ignorante !
Le chemin sera long….peut être plusieurs vies ?
Qu’importe, j’ai tout mon temps
Je médite et c’est bouddhament  agréable

consigne: l'ignorance

Posté par clise à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2013

Esprit d'hiver de Laura Kasischke

En ce matin de Noël, Holly se réveille, en retard, hantée par un funeste pressentiment : l'impression que, quand elle est partie en Russie avec son mari seize ans plus tôt pour adopter Tatiana, quelque chose les a suivis jusque chez eux. Tandis qu'Holly tente de dissiper cette angoisse inexplicable, son mari, Eric, part en hâte pour l'aéroport où il doit retrouver ses parents venus fêter Noël avec eux.
Très rapidement, les incidents s'enchaînent : un blizzard fulgurant se lève et interrompt progressivement toute possibilité de circulation automobile sur les routes environnantes. Alors qu'Eric se retrouve bloqué à l'hôpital où il a dû conduire d'urgence ses parents, les autres invités se décommandent successivement. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana. Se met alors en place un huis clos hivernal au fil duquel le comportement de sa fille apparaît de plus en plus étrange et incohérent.

Waouh c'est terrible ! Si vous êtes trop sensibles, évitez !
sinon, excellent huis clos, la tension monte crescendo... j'avais tout imaginé sauf...ça....

Posté par clise à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2013

A la croisée des chemins

A la croisée des chemins,
J’ai souvent hésité
Peur de virer ma cuti
Sans raisons apparentes
Sans raisons suffisantes
Peur du regard des autres
Sans concession
Sans compassion
Peur de me tromper
Ou de tromper les autres
Enfin un jour j’ai compris
A la croisée des chemins
Je n’ai plus peur de rien
Surtout pas des autres
Je fais confiance à mon intuition
Ma meilleure alliée du moment

 

sur le thème: à la croisée des chemins

Posté par clise à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2013

La servante du seigneur de Jean-louis Fournier

Ma fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle... Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n'est plus la même. Elle veut être sainte. Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel.

J'ai lu ce petit livre en d'une seule traite...une heure sans doute
maintenant reste à comprendre, s'interroger, philosopher..."vos enfants ne sont pas vos enfants" dit khalil Gibran,
leur vie et leurs choix leur appartiennent même si nous ne sont pas d'accord et je comprend aussi très bien la souffrance du père....à méditer !

Posté par clise à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


30 septembre 2013

Nature domptée

21

Posté par clise à 06:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2013

La grâce des brigands de Véronique ovaldé

Quand Maria Cristina Väätonen reçoit un appel téléphonique de sa mère, dont elle est sans nouvelles depuis des années, l'ordre qu'elle avait cru installer dans sa vie s'en trouve bouleversé. Celle-ci lui demande instamment de venir chercher pour l'adopter Peeleete, le fils de sa soeur. Nous sommes en juin 1989, Maria Cristina vit avec son amie Joanne à Santa Monica (Los Angeles). Cela fait vingt ans qu'elle a quitté Lapérouse, et son univers archaïque pour la lumière de la ville et l'esprit libertaire de la Californie des années 70.
Elle n'est plus la jeune fille contrainte de résister au silence taciturne d'un père, à la folie d'une mère et à la jalousie d'une soeur. Elle n'est plus non plus l'amante de Rafael Claramunt, un écrivain/mentor qu'elle voit de temps à autre et qui est toujours escorté par un homme au nom d'emprunt, Judy Garland. Encouragée par le succès de son premier roman, elle est déterminée à placer l'écriture au coeur de son existence, être une écrivaine et une femme libre.
Quitte à composer avec la grâce des brigands.

J'ai sans doute été décue parce que trop d'éloges autour de ce livre ! oui c'est bien ..mais des thèmes récurrents chez V.Ovaldé...bref à lire. Je pense surtout qu'après avoir lu Sylvie Germain, je suis un peu difficile ! ;)

Posté par clise à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2013

A Saint-bonnet-le-froid en Haute-Loire

20130901_084719

Posté par clise à 12:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2013

Avoir un corps de Brigitte Giraud


Avoir un corps est la trajectoire d'une enfant qui devient fille, puis femme, racontée du point de vue du corps, une traversée de l'existence, véritable aventure au quotidien où il est question d'éducation, de pudeur, de séduction, d'équilibre, d'amour, de sensualité, de travail, de maternité, d'ivresse, de deuil et de métamorphoses.
L'écriture au réalisme vibrant, sensible et souvent drôle, interroge ce corps qui échappe parfois, qui ravit ou qui trahit. Un roman qui rappelle que la tête et le corps entretiennent un dialogue des plus serrés, des plus énigmatiques.

J'ai beaucoup aimé de livre qui passe du avoir un corps à être...Brigitte Giraud écrit décidement bien !
un livre que je vous conseille (malgrés quelques longueurs peut être une période de la vie qui m'a moins touchée!)

Posté par clise à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2013

Sauf les fleurs de Nicolas Clément

Marthe a douze ans, elle vit à la ferme avec ses parents et son petit frère Léonce. Son père est un homme mutique et violent, mais les bêtes sont là qui réconfortent ; l'amour de la mère et l'enfance de Léonce font tout le bonheur de vivre. Marthe a seize ans, elle rencontre Florent. Les jeux d'enfant ont fait place aux premières amours, à la découverte que les corps et les êtres peuvent aussi être doux.
Un jour, Marthe enseignera aux autres la richesse des mots dont le père veut la priver, le bonheur de lire et d'inventer d'autres réalités. Marthe a dix-huit ans, et le drame se produit. Les fleurs sont piétinées, sa vie vole en éclats, mais la catastrophe laisse intact l'amour de son frère et celui des mots : 'Aujourd' hui, il me reste peu de mots et peu de souvenirs.J'écris notre histoire pour oublier que nous n'existons plus.

Un petit bijou comme je les aime ! court et incisif, une écriture qui ne s'invente pas... Un livre qui ne s'oublie pas ! J'ai écouté suite à la lecture du livre une interview de l'auteur sur le web, c'est très intéressant et je vous conseille pour comprendre le pourquoi de ce livre.

 

Posté par clise à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]