04 avril 2010

Poisson d'avril

Petit poisson deviendra grand…

Non, non, non, je ne veux pas grandir

Je veux juste m’accrocher à toi

Me suspendre à tes épaules

Me bidonner sur ton dos

A regarder les autres

Beaucoup, beaucoup

Trop sérieux

Posté par clise à 11:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


01 avril 2010

Positivons

Marche sur ton propre chemin,
tout le reste est égarement.
Gitta Mallasz

    Nul ne peut atteindre l’aube
sans passer par le chemin de la nuit.
Khalil Gibran

Posté par clise à 07:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 mars 2010

Zzzzzzzzzzz

"Si vous pensez que vous êtes trop petit
pour pouvoir changer quelque chose,
essayez de dormir avec un moustique ! "

Le Dalaï-lama

Posté par clise à 08:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 mars 2010

24 mars 2000- 24 mars 2010

Il y a 10 ans Vincent avait écrit un très beau texte en hommage à son grand père,

extraits:

...Tu nous as tous marqués par tes extraordinaires qualités de modestie, d'humilité, de gentillesse et de dévouement....mais tu nous as surtout armés par l'affection que tu nous portais et tu as déposé en chacun de nos coeurs...une graine d'amour qui continuera à s'épanouir toute notre vie....ainsi nous pourrons jusqu'à la fin de nos jours nous tourner vers la chaleur et les couleurs de cette fleur, nous rappelant que tu es l'une de nos principales racines, irrigant éternellement nos coeurs et nos corps d'une séve gorgée de respect et d'amour.

10 ans plus tard , je relis ce texte avec autant d'émotion tant il est vrai.

Posté par clise à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 mars 2010

Pensées pour penser !

La façon dont nous voyons le problème est le problème.
Stephen R. Covey

Plus tu sais, moins tu comprends.
Le Tao Té King

C'est celui qui s'égare qui découvre de nouveaux chemins.
Nils Kjaer

Ce sont toujours nos bons sentiments qui nous font faire de vilaines choses.
Jean Anouilh

Posté par clise à 21:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Moine...touriste


suivre le guide ....... ici

IMG_7871

Posté par clise à 08:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 mars 2010

Le feu

Déclaration d’ado….

Du matin, je pétais le feu
Ca pétaradait dans ma tête
Tu m’aurais vu…
Tout feu, tout flamme
Intenable, les neurones en bataille
Je tenais pas en place
Juste question de mettre un peu
le feu aux poudres
J’ai branché la musique à fond
T’aurais vu mes vieux ….
Comme d’hab furieux
J’aime jouer avec le feu
Mettre la maison à feu et à sang
Sans raison apparente
Juste pour le plaisir
De faire des étincelles
De brouiller les lignes
A la vitesse des météorites
Je brûle d’envie de tout faire
Exploser dans ma vie à la con
De griller les étapes
J’suis un 14 juillet permanent
Moi j’ai le feu sacré
Tu verras….
J’suis un mec super top

Consigne : le feu

Posté par clise à 17:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 mars 2010

les chaînes

Le monde entier aspire à la liberté, et pourtant
chaque créature est amoureuse de ses chaînes.
tel est le premier paradoxe et l'inextricable
noeud de notre nature.

Sri Aurobindo

Posté par clise à 07:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 mars 2010

Une succulente au fond de l'impasse d'Anne Bragance

Lorsque François, agent immobilier, la quarantaine,
en rupture de ban avec sa femme et ses enfants, rencontre Emma -
La Succulente -, il découvre un personnage hors du commun.
Certes, il n'a pas l'habitude de fréquenter les prostituées.
Mais entre eux, la relation n'a rien de charnel : en partageant
leurs solitudes, François et Emma deviennent amis.
C'est ainsi que François découvre qu'Emma,
avant d'être prostituée, a été championne de natation !
Lorsque La Succulente disparaît du jour au lendemain
sans laisser d'adresse, François est sous le choc.
Peut-être la maison de sa mystérieuse amie lui livrera-t-elle quelques nouveaux secrets.

J'aime l'écriture d'Anne Bragance, sans concessions, belle émotion de personnages atypiques, un peu mystérieux, une amitié veritable... j'ai passé un bon moment même si ce n'est pas le meilleur livre que j'ai lu de cette auteure.

Posté par clise à 07:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 mars 2010

Hommage

Ils quittent un à un le pays
Pourtant comment peut-on s'imaginer
Que l'heure du départ a sonné?
Faut-il pleuré?
Je n'ai pas le coeur à le dire
On ne voit pas le temps passer
Sacré Jean Ferrat
Que serons nous sans toi
Un sanglot de la déconvenue
Et pourtant je vous le dis
Que le bonheur existe
A fredonner tes mélodies

Posté par clise à 19:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]