03 mai 2021

Vue mer de Colombe Boncenne

Aujourd’hui, Stefan doit annoncer à son équipe une nouvelle qui va bouleverser l’avenir de son entreprise. Mais voilà, ce matin, il ne démarre pas.

Vue mer décrit la comédie humaine quotidienne de nos journées de bureau. Comme dans une famille, le rôle de chacun est attribué une fois pour toutes : Françoise la gentille secrétaire, Bart le tire au flanc, Guy le contestataire, Charlotte la bosseuse, Rita la jeune-et-jolie assistante… Et Stefan le patron, paternel manipulateur, cynique émouvant.

Seul dans sa voiture immobile, le grand absent de la journée s’adresse à ses collaborateurs, façonne leurs agissements et leurs pensées, sans qu’ils ne l’entendent, ni ne le voient.

Satire de la vie dans le monde du travail , divertissant mais pas complétement le genre de livre que j'aime !

Pour en savoir plus cliquez  ICI

Posté par clise à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


02 mai 2021

Zoomania de Abby Geni

Une famille décimée par une tornade. Une petite fille dont c'est le premier souvenir, embarquée par son grand frère militant de la cause animale dans une équipée sauvage entre l'Oklahoma et la Californie. Une course-poursuite époustouflante de réalisme sensoriel et d'intelligence narrative.

J'avais adoré le premier livre de Abby Geni , Farralon island , nous voila dans un univers très différent
Avec des personnages tellement attachants ! très touchant ....A lire !

Pour en savoir plus cliquez   ICI

Posté par clise à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

01 mai 2021

Un bref instant de splendeur de Océan Vuong

Un bref instant de splendeur se présente sous la forme d’une lettre qu’un fils adresse à sa mère qui ne la lira jamais. Fille d’un soldat américain et d’une paysanne vietnamienne, elle est analphabète, parle à peine anglais et travaille dans un salon de manucure aux États-Unis. Elle est le pur produit d’une guerre oubliée. Son fils, dont la peau est trop claire pour un Vietnamien mais pas assez pour un Américain, entreprend de retracer leur histoire familiale : la schizophrénie de sa grand-mère traumatisée par les bombes ennemies au Vietnam, les poings durs de sa mère contre son corps d’enfant, son premier amour marqué d’un sceau funeste, sa découverte du désir, de son homosexualité et du pouvoir rédempteur de l’écriture.

Ce premier roman, écrit dans une langue d’une beauté grandiose, explore avec une urgence et une grâce stupéfiantes les questions de race, de classe et de masculinité. Ocean Vuong signe une plongée dans les eaux troubles de la violence, du déracinement et de l’addiction, que la tendresse et la compassion viennent toujours adroitement contrebalancer. Un livre d’une justesse bouleversante sur la capacité des mots à panser les plaies ouvertes depuis des générations.(babelio)

Comme j'aime tout ce qui touche au Vietnam j'ai aimé ! et vous ? c'est particulier comme lecture !

Pour en savoir plus cliquez   ICI

Posté par clise à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

30 avril 2021

Le parfum des fleurs le soir de Leïla Slimani

Comme un écrivain qui pense que « toute audace véritable vient de l’intérieur », Leïla Slimani n’aime pas sortir de chez elle, et préfère la solitude à la distraction. Pourquoi alors accepter cette proposition d’une nuit blanche à la pointe de la Douane, à Venise, dans les collections d’art de la Fondation Pinault, qui ne lui parlent guère ?

Autour de cette « impossibilité » d’un livre, avec un art subtil de digresser dans la nuit vénitienne, Leila Slimani nous parle d’elle, de l’enfermement, du mouvement, du voyage, de l’intimité, de l’identité, de l’entre-deux, entre Orient et Occident, où elle navigue et chaloupe, comme Venise à la pointe de la Douane, comme la cité sur pilotis vouée à la destruction et à la beauté, s’enrichissant et empruntant, silencieuse et raconteuse à la fois.

C’est une confession discrète, où l’auteure parle de son père jadis emprisonné, mais c’est une confession pudique, qui n’appuie jamais, légère, grave, toujours à sa juste place : « Écrire, c’est jouer avec le silence, c’est dire, de manière détournée, des secrets indicibles dans la vie réelle ».

C’est aussi un livre, intense, éclairé de l’intérieur, sur la disparition du beau, et donc sur l’urgence d’en jouir, la splendeur de l’éphémère. Leila Slimani cite Duras : « Écrire, c’est ça aussi, sans doute, c’est effacer. Remplacer. » Au petit matin, l’auteure, réveillée et consciente, sort de l’édifice comme d’un rêve, et il ne reste plus rien de cette nuit que le parfum des fleurs. Et un livre. (Babelio)

Voila tout est dit ! j'ai beaucoup aimé ce livre, l'atmosphère et le discours intérieur , superbe !

Pour en savoir plus, cliquez  ICI

Posté par clise à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 avril 2021

Aline et les hommes de guerre de Karine Silla

CVT_Aline_et_les_hommes_de_guerre_1698

Aline Sitoé Diatta naît en 1920, au beau milieu des forêts luxuriantes de la Casamance, dans le sud du Sénégal. Enfant déterminée, puis adolescente indépendante, solitaire et douce, elle quitte la brousse pour se rendre à Dakar afin d'y travailler comme gouvernante dans une famille de colons. C'est là qu'elle entend, pour la première fois, des voix qui lui ordonnent de rentrer chez elle pour libérer son peuple. Prônant la désobéissance civile et la non-violence, Aline appelle les Sénégalais à lutter pour leurs terres et le respect qui leur reviennent de droit. S'entourant des anciens, comme le veut la tradition diola, écoutant les conseils de son sage ami Diacamoune, la jeune femme est vite érigée en icône de la résistance, magnétique et insoumise, et est sacrée reine. Menaçant l'ordre établi et mettant à mal l'administration française, Aline, la « Jeanne d'Arc du Sénégal », devient l'ennemie à abattre, mettant, dès lors, sa jeune vie en danger.
À travers Aline, Karine Silla renoue avec l'histoire de ses origines et fait entendre la musique de tout un pays grâce à son écriture aussi envoûtante et inspirante que la voix de cette femme de lutte et de coeur qui, plus jamais, ne nous quittera.

Un coup de coeur .... magnifique pour cette oubliée de l'histoire, un très bel hommage !
Pour en savoir plus, cliquez   ICI

 

Posté par clise à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


28 avril 2021

Les roses fauves de Carole Martinez

CVT_Les_roses_fauves_4903

Lola vit en Bretagne au-dessus du bureau de poste où elle travaille. Elle est jolie, sage et boiteuse. Elle ne désire rien et se dit comblée par son jardin. Dans son portefeuille, on ne trouve que des photos de son potager et, dans sa chambre, face au grand lit où elle s'interdit de rêver, trône une armoire de noces pleine des coeurs de ses aïeules.
Dans la région d'Espagne où sont nées ses aïeules, quand une femme sent la mort venir, elle brode un coussin en forme de cœur qu'elle bourre de bouts de papier sur lesquels sont écrits ses secrets... À sa mort, sa fille ainée en hérite avec l'interdiction absolue de l'ouvrir. Des cœurs de femmes battent dans la vieille armoire de Lola. Ils racontent une histoire qui a commencé en Andalousie, il y a plus d'un siècle. Lola se demande si elle est faite de cette histoire familiale qu'elle ignore, si le sang des fables coule de génération en génération, s'il l'irrigue de terreurs et de peines qui ne lui appartiennent pas, mais agitent ses profondeurs. Sommes-nous écrits par ceux qui nous ont précédés ? Il faudrait ouvrir ces cœurs pour le savoir...
Un jour, l'un des cœurs éclate, libérant les secrets de son aïeule Inès Dolorès, ainsi qu'un plus petit cœur rempli de graines, d'où naîtront des roses au parfum envoûtant qui envahiront le jardin. Saura-t-elle se laisser porter par son désir, s'affranchir de la voix de son père qui lui a prédit un destin de solitude ?

Carole Martinez, formidable conteuse, habite ses récits comme personne. Elle libère ses personnages, morts et vivants, et nous embarque à leur suite dans un monde épineux et baroque où le merveilleux côtoie le réel et où poussent des roses fauves., 

J'ai adoré de livre et toute l'atmosphère qui s'en dégage, entre réalité ou rêves, retours sur le passé et histoire familiale...une pointe de fantastique, un vrai régal !

Pour en savoir plus cliquez   ICI

Posté par clise à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

26 avril 2021

Orages de Sylvain Prudhomme

« Lorsque j'ai rencontré Ehlmann, il était debout sur le bord de la route, sa voiture garée en catastrophe sur la bande d'arrêt d'urgence, feux de détresse allumés. J'ai vu qu'il souriait, que tout son visage était tordu de larmes et de rires à la fois, j'ai pensé qu'il était fou. »

Avec Les orages, Sylvain Prudhomme explore ces moments où un être vacille, où tout à coup il est à nu. Heures de vérité. Bouleversements parfois infimes, presque invisibles du dehors. Tourmentes après lesquelles reviennent le calme, le soleil, la lumière.

Une succession de nouvelles avec des personnages toujours sur le fil ....comme j'aime !

 

Pour en savoir plus cliquez  ICI

Posté par clise à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

25 avril 2021

Avril , j'ai lu et j'ai aimé !

Depuis le mois de février , j'ai lu mais ....je ne suis pas venue sur mon blog
parce que la vie est bancale et que parfois je cale ....
Me revoila avec de nouvelles belles lectures, des découvertes, des auteurs fétiches !

Durant la semaine je détaillerai chaque lecture !

La familia grande de Camille Kouchner

Les enfants sont rois de Delphine de Vigan

Le parfum des fleurs du soir de Leïla Slimani

Un bref instant de splendeur de Océan Vuong

Zoomania de Abby Geni

Vue mer de Colombe Boncenne

Les orages de Sylvains Prudhomme

Les roses fauves de Caroles Martinez

Fille de Camille Laurens

Suzuran de Aki Shimazaki

Aline et les hommes de guerre de Karine Silla

Le voleur de brosses à dent d'Eglantine Emeyé

La maison bretonne de Marie Sizun

 

Posté par clise à 10:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

06 février 2021

La scandaleuse de Michel Peyramaure

41B7YH7mp6L

Rien ne prédestinait Louise Labé à devenir la plus grande poétesse de la Renaissance, hormis son talent et sa liberté de penser.
Très tôt, elle apprend le maniement des armes auprès de son frère et l’accompagne, travestie en homme, dans une campagne militaire.
Intelligente et intrépide, la Belle Cordière ne tarde pas à devenir célèbre dans le milieu littéraire lyonnais et le cercle de la Pléiade où elle déchaîne les passions et collectionne les amants. Nombre d’entre eux lui dédieront des vers enflammés : Jean de Vauzelles, Clément Marot, Pontus de Tyard, Olivier de Magny, Pierre Woeriot…
Parfois accusée de sorcellerie, souvent traitée de catin, Louise a surtout vécu libre… Comme nombre de femmes de son époque. Sa véritable faute a été de l’écrire, de donner une voix au désir féminin dans des vers à la sensualité assumée et de revendiquer pour ses soeurs la liberté qu’elle s’est elle-même octroyée.

La vie de Louise Labé....livre d'histoire bien romancé, je ne lis pas souvent cet auteur, mais intéressant !
Pour en savoir plus cliquez  ICI

 

Posté par clise à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

05 février 2021

L'anomalie de Hervé Le Tellier

CVT_LAnomalie_4766

 

"Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension."
En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris - New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.
Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.

Roman virtuose où la logique rencontre le magique, 'L’Anomalie' explore cette part de nous-même qui nous échappe.

Les avis autour de moi sont très partagés , ou on déteste ou on adore !

Personnellement j'ai vraiment aimé ! je me suis amusée, j'ai réfléchi, je me suis questionné ....
Je trouve l'idée de ce double incroyable .... et si ....

Pour en savoir plus cliquez  ICI

Posté par clise à 10:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :