10 mars 2007

invitation au voyage

maison_bleueconsigne: une maison aux volets bleus dans un endroit tranquille, pourtant il y a un secret, un mystère....incipit: il y a huit jours exactement que....

Il y a huit jours exactement que mamé m’a chuchoté dans le creux de l’oreille «  ma Clairette,  j’ai un secret : le papé va venir me chercher pour faire un beau voyage». Elle  promène une douce tristesse, mamé depuis que le papé a oublié de se réveiller un matin d’hiver.

Ouvrir en grand les volets bleus : le soleil en a profité pour s’inviter, laver les rideaux au lavoir, derrière l’église, elle se souvient : quand il est revenu de la guerre, il disait que les rideaux sentaient bon l’eau du ruisseau. Ressortir la nappe des jours de fête, celle avec les oiseaux, celle qui le faisait chanter après le bon vin. Epousseter les meubles qui l’ont accompagnée fillette, femme, maman, mamé…ressortir du placard la robe bleue parsemée de myosotis, illuminer le décolleté avec la pierre de lune, cadeau de leur amour, jeter sur ses épaules un châle en fine dentelle, peigner ses cheveux d’ange si légers, les remonter en chignon, laisser couler une larme dans le miroir, elle est si belle et si fragile.

Elle est sereine, d’une infinie tranquillité, elle l’attend,  elle est prête, la maison est propre, la lavande flotte dans l’air, le bouquet de tournesol guette  par la fenêtre.

Elle s’est allongée un instant, ses yeux se sont fermés, elle a souri, elle m’a chuchoté dans le creux de l’oreille : « je suis heureuse, ma petite Clairette » et  telle une petite bougie que l’on éteint dans un souffle elle est partie  rejoindre son papé pour d'autres noces.

Posté par clise à 10:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


19 février 2007

Illusions

10468683_p


Incipit: "Il choisit toujours la solution la plus compliquée"


Il choisit toujours la solution la plus compliquée

A sa naissance il est arrivé tout violacé
Deux tours de cordon autour du cou
Il a hésité à respirer,  il n'osait pas crier
Il avait déjà peur de déranger
Il aurait sans doute préféré se noyer
Dans le ventre de sa mère
Depuis il se bâtit des châteaux en Espagne
Et il  coule au fil de ses illusions.

Posté par clise à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2007

vengeance

10089205m_mainssales

10062495_p

incipit, je suis restée une heure dans la salle de bain...
en s'inspirant de ces trois photos de farfalino
et avec une chute inattendue! http://farfalino.canalblog.com/

Je suis restée une heure dans la salle de bain. Enfermée à double tour, écumante de rage, ma mère, c’tte s’lope, elle veut pas que je sorte avec toi ce soir, paraît que si t’as une moto, c’est que t’es un loubard…. Badigeon de fond de teint doré…. Moi j’aime ta peau si fraîche, balayée par les tourbillons de la vitesse….

Fard à paupière marron, ombré de beige, elle se prive pas elle… Avec ses fards à la Dior, une pointe de bleu, je pourrais me perdre, pendant des heures, dans tes yeux océan, une touche de rose pour relever le tout… Et pourquoi pas un peu de blanc… blanc immaculé, elle imagine peut être que je suis une sainte…. Que je bois que du coca light…. J’éclabousse de poudre… aux yeux, j’écrase son tube de rouge, je redessine la pulpe des lèvres, je tartine, elle aurait voulu me traiter de petite pute, de traînée…..

Tiret de khôl dessus, dessous, partout, j’étire le noir…. Je broie du noir…. Oui je vais oser… Oser la couleur, avec toi la vie scintille des couleurs de mes envies…. Je me regarde dans la glace, visage sans fards ni artifices, j’ai la beauté de mes 16 ans… Grand coup de blush arc-en-ciel au plafond, j’enduis mes mains de mascara noir, touche finale, je les plaque sur les murs, je vais prendre mes cliques, j’en ai marre de ses claques, oui elle pourra me traiter de garce… Et c’est tant mieux… Quand elle verra que j’ai tagué aux couleurs de ma rage toute la salle de bain…

Posté par clise à 15:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 janvier 2007

Voleuse d'âmes

Consigne de paroles plurielles
Le texte commence par: " j'ai volé mon âme à un clown"
Ecrire à la façon de Thiéfaine ( confessions d'un never been) quelque peu déjanté!

J'ai volé mon âme à un clown
Tellement tendre
Que mon coeur d'effiloche
Dans mes galoches de pitchoun
Et s'anicroche dans les méandres
Des contre-coups et tout cloche

J'ai volé mon âme à un clown
Tellement triste
Que mes yeux ruissellent
En cascades cristallines
Dans les rigoles
De mon désespoir.

J'ai volé mon âme à un clown
Tellement laid
Que je vomis ma haine
Sous vos yeux d'effarés
Et mon regard cafard
S'égare comme un cauchemar
En travers de vos tares.

J'ai volé mon âme à un clown
Tellement drôle
Que j'ai perdu le contrôle
Et caracole comme une folle
Oui, j'en raffole
Pour vous entraîner dans la farandole
De la vie...qui étourdit
Oui, j'ai tout dit!

Posté par clise à 18:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 janvier 2007

Langage oiseau (clise)

bateau

consigne 37 de paroles plurielles

Incipit du texte:« je suis un génie… et je suis modeste »

Je suis un génie ….des mots
Et je suis modeste.
Je n’ai pas peur des mots
J’ai peur des maux
Je tire les lames de tarot
Et l’âme ne guérit pas
J’ai mal à ma mère
J’ai le mal de mer
Sur mon bateau
Vogue ma galère
J’écris des mots
Et crie mes maux.
Je suis un génie,
J’ai ni peur ni mal,

Je suis un ange
Et ça dérange, mais l’ange
Mélange lettres et l’être
Que je suis, c’est un jeu….
Dans mes mots se crée
Un secret.

Posté par clise à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 décembre 2006

Un coup de folie (clise)

bobi22_06_06

consigne : l'incipit( début du texte) est : je crois bien que j'ai attrapé un coup de soleil.

Je crois bien que j’ai attrapé un coup de soleil...

Assommée, bouleversée, décomposée

Retournée, sans dessus dessous,

Tourneboulée, désorganisée

Déboussolée, désaxée, piétinée...

Je recherche les morceaux

De mon corps éparpillé

Dans un élan irréfléchi

Je façonne le puzzle de ma folie...

Le plus éprouvant sera

De recoller le dernier morceau....

C’est hallucinant !

Posté par clise à 21:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 novembre 2006

Colère noire

consigne: terminer le texte par: désormais c'est son problème, plus le mien!

Colère noire

La place blanche
Etait verte de peur
La place verte
Etait noire de monde
Dans la foule invisible
La femme en noir
Etait blanche de colère

La femme au sac rouge

Etait verte de rage
Rouge de honte

Elle allait se mettre au vert

Finis les cheveux blancs

La peau noire de coups
Rouge soir et blanc matin

Elle avait mangé son pain noir

Fini de ce blanc-bec 

Ses verres de rouge et ses  petits blancs

Il pourrait se fâcher tout rouge

A l'aube d'une nuit blanche

Elle l’avait écrit noir sur blanc :

« Désormais, c’est ton problème, plus le mien ! »

Posté par clise à 20:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 novembre 2006

pas le choix

Pas le choix

La mariée était en noir
Plus seule qu’un martinet
Plongeant à la dérive
D’un vol énigmatique.

La mariée était en noir

Vertige du bonheur

Descente aux enfers

Escaliers givrés,

Horizons dévastés.

La mariée était en noir

Dévoilée…. amour volé

Envolée au bord du gouffre

Empêtrée de doutes.

La mariée broyait du noir

Lucifer l’avait décidé :

Elle vivrait centenaire

Posté par clise à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2006

vertige

musicien

Vertige

Je ne l’aime pas, mais tant pis

Ce soir encore j’irai m’enivrer

M’envoler, décoller dans le tourbillon

De ses notes inachevées

Balancées dans le tourment

D’une âme triste pour oublier

L’instant et divaguer librement

Au rythme de ses sons tumultueux

Dans le vertige de ma dérive.

Posté par clise à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2006

parti dans les étoiles

enfant1

Si tu m'aimes papa

donnes moi la main

pour aller au bout du monde

si tu m'aimes papa

ne m'abandonne pas

j'ai si peur, loin de toi

ma vie est un désert

si tu m'aimes papa revient me chercher

sinon je serais mort

viens vite papa

j'ai terriblement envie

de faire pipi.

Posté par clise à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]