11 octobre 2008

Entre rouge et vert

En cours de transformation


IMG_8900

Posté par clise à 15:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


automne rouge

Un régal pour photographier....l'automne
se décline en couleurs
les jours déclinent tôt
je m'incline devant la beauté
des saisons qui passent


IMG_8888

Posté par clise à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2008

Tous les soirs

Tous les soirs

C’était la même farce

Petit chaperon

Grand méchant loup

Sans tambour ni trompette

Rôdaient près de mon lit

Tous les soirs

Petit poucet

Se perdait dans la forêt

De mes cauchemars

Clairons, crécelles

Petits cailloux crissaient

Dans mes oreilles

Tous les soirs

Piano, piano

Sur la pointe des pieds

Je réclamais berceuse

Petite musique de nuit

Pour adoucir mes peurs

Mes terreurs

Tous les soirs….

Dans le noir….

Les impromptus sont de retour avec une nouvelle adresse:

http://www.impromptuslitteraires.fr/dotclear/index.php

consigne: incipit :tous les soirs, c'était la même farce
utliser dans le texte des instruments de musique.

Posté par clise à 21:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 octobre 2008

Conte philosophique!

j'adore ce conte et vous ? Un peu long à lire?
allez ça en vaut la peine !

LE PORTEUR D'EAU.

En Chine, un porteur d'eau possédait deux grosses cruches, chacune d'elle pendante aux extrémités d'une solide perche qu'il portait sur ses épaules.

L'une des cruches était fêlée, tandis que l'autre était parfaite et livrait toujours une pleine portion d'eau.

À la fin de la longue marche du ruisseau à la maison, la cruche fêlée arrivait toujours à moitié pleine. Tout se passa ainsi, jour après jour, pendant deux années entières où le Porteur livrait seulement une cruche et demi d'eau à sa maison.

Évidemment, la cruche qui était sans faille se montrait très fière de son travail parfaitement accompli. Mais la pauvre cruche fêlée était honteuse de son imperfection, et misérable du fait qu'elle ne pouvait accomplir que la moitié de ce qu'elle était supposé produire.

Après ces 2 années de ce qu'elle percevait comme étant une faillite totale de sa part , un jour, près du ruisseau, elle s'adressa au Porteur d'eau , « J'ai honte de moi-même, et à cause de cette fêlure à mon côté qui laisse fuir l'eau tout au long du parcours lors de notre retour à votre demeure. »

Le Porteur s'adressa à la cruche, « As-tu remarqué qu'il y avait des fleurs seulement que de ton côté du sentier, et non sur le côté de l'autre cruche?

C'est que j'ai toujours été conscient de ta fêlure, et j'ai planté des semences de jolies fleurs seulement de ton côté du sentier, et chaque jour durant notre retour, tu les as arrosées.
Durant ces deux années j'ai pu cueillir ces jolies fleurs pour décorer notre table. Si tu n'avais pas été comme tu l'es, nous n'aurions jamais eu cette beauté qui a égayée notre maison »


La morale :

Chacun de nous avons nos imperfections. Nous sommes tous des cruches fêlées.

Mais ce sont les failles et les fêlures que chacun de nous avons qui rend notre vie commune plus intéressante et gratifiante.

Vous devez accepter chaque personne pour ce qu'elle est, et percevoir ce qu'il y a de bon en elle.

Posté par clise à 20:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

pensée

Notre plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber
mais de nous relever après chaque chute...
(Confucius)

Posté par clise à 07:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


05 octobre 2008

Pour faire le portrait d'un oiseau . Prévert

Juste pour me faire plaisir,
Un souvenir d'enfance!

Pour faire le portrait d'un oiseau

Peindre d'abord une cage
avec une porte ouverte
peindre ensuite
quelque chose de joli
quelque chose de simple
quelque chose de beau
quelque chose d'utile
pour l'oiseau
placer ensuite la toile contre un arbre
dans un jardin
dans un bois
ou dans une forêt
se cacher derrière l'arbre
sans rien dire
sans bouger ...
Parfois l'oiseau arrive vite
mais il peut aussi bien mettre de longues années
avant de se décider
Ne pas se décourager
attendre
attendre s'il le faut pendant des années
la vitesse ou la lenteur de l'arrivée de l'oiseau
n'ayant aucun rapport
avec la réussite du tableau
Quand l'oiseau arrive
s'il arrive
observer le plus profond silence
attendre que l'oiseau entre dans la cage
et quand il est entré
fermer doucement la porte avec le pinceau
puis
effacer un à un tous les barreaux
en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de l'oiseau
Faire ensuite le portrait de l'arbre
en choisissant la plus belle de ses branches
pour l'oiseau
peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent
la poussière du soleil
et le bruit des bêtes de l'herbe dans la chaleur de l'été
et puis attendre que l'oiseau se décide à chanter
Si l'oiseau ne chante pas
c'est mauvais signe
signe que le tableau est mauvais
mais s'il chante c'est bon signe
signe que vous pouvez signer
Alors vous arrachez tout doucement
une des plumes de l'oiseau
et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau.

Posté par clise à 18:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Automne en rouge

On voudrait bien nous faire croire au Canada
Chaque arbre planté près de chez moi
depuis quelques années, se teinte de ROUGE
en automne... mais un rouge tellement rouge
et puis je viens de passer des journées entières
avec une canadienne pour les ateliers "Ecoutes ton corps"
et j'ai encore l'accent incroyable qui résonne dans mes oreilles!

IMG_8867

      

IMG_8869

Posté par clise à 13:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

04 octobre 2008

pensées

On donne tout à nos enfants
y compris des peurs
qui ne leur appartiennent pas

Mieux vaut transmettre un art à son fils
que lui léguer mille pièces d'or

Posté par clise à 21:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 octobre 2008

Cloître à Vaison la romaine

J'aime la douceur des cloîtres
le silence respectueux, l'énergie spirituelle
l'instant contemplatif

Et si en plus dans un angle
pousse un Olivier....

IMG_8426

Posté par clise à 21:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 octobre 2008

faire au mieux

J'aurais dû... et si j'avais sû... sont deux poisons violents
Essayez de les remplacer par j'ai fait ce que j'ai pu "

Posté par clise à 21:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]