18 août 2006

Même si...

Même si je n'aimais pas les chatons
Je caresserais un océan de douceur
Angora pour te plaire
Même si je dédiais à la vieillesse l’entrée par la porte d’âge
Je pillerais sans vertige
La douceur du printemps
Même si tu rêvais de la pointe de Galopaz
Je t’entrainerais sans dérive
Sur les versants aériens
D’un défilé sans muraille
Même si un serre plume
N’est pas un gage de légèreté
Je dédie ces vers à
Un chevalier sans cheval
Galopant au raz des pâquerettes

Posté par clise à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Morale de l'histoire

Il était une fois une jolie hirondelle qui voltigeait dans le ciel.
Tout à coup, la température a chuté et la jolie hirondelle est morte de froid en plein vol.
Quelques minutes après son écrasement, une vache passa à côté d'elle et lui lâcha une grosse bouse dessus.
Par miracle, cette grosse bouse bien chaude réchauffa la jolie hirondelle et elle fut ramenée a la vie.
Toute heureuse d'être encore vivante, la jolie hirondelle se mit à chanter...
Un chat qui passait tout près entendit ses chants, déterra l'hirondelle de son tas de merde
et n'en fit qu'une bouchée.
Les morales de cette histoire:
- une personne qui vous chie dessus
n'est pas forcément un ennemi.
-  u
ne personne qui vous sort de la merde n'est pas forcément un ami.
Lorsque vous êtes au chaud et bien heureux, la meilleure chose à faire, c'est de vous fermer la gueule!

Posté par clise à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La petite voix

Une mer très tourmentée et déchainée avec des vagues hautes comme des montagnes me fut montrée. Puis je m'aperçus que, sous la surface, régnait une paix et un calme merveilleux.
J
'entendis ces mots : cherches au fond de toi et trouve cette paix qui dépasse tout entendement;
conserve-la, ce qui se passe au dehors importe peu.

Posté par clise à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Si j'étais le feu...

Si j'étais le feu
je détruirais tout sur mon passage
pour que tu reconstruises le monde de tes rêves
si j'étais l'eau, j'inonderais
ton corps et ton âme de douceur
je noierais le venin de la douleur
si j'étais la terre
je creuserais une immense caverne
pour engloutir ton désespoir
si j'étais l'air
je t'envelopperais d'une bulle de légéreté
et t'embarquerais pour un voyage sans limite

Posté par clise à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cultive ton jardin

Cultive ton jardin
Et laisse les autres cultiver le leur.
Les goûts sont différents.
L'
un plantera des fleurs;
L'autre sémera du blé;
Un troisième laissera pousser de l'herbe.
Ne juge pas.
Ce n'est pas à toi de le faire.
Mais fais ton jardin si beau
Qu'en passant près de lui;
L'envie nous vienne d'en posséder un semblable.
N'est ce pas l'essentiel,
Que ton jardin soit beau?

extrait du livre du Lézard

Posté par clise à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]