25 février 2008

Arbre et grille

Photos d'arbres, photos de grilles , j'ai trouvé un arbre
qui a grandi autour d'une grille.
presque incroyable!


Arbre_et_grille

Arbre_et_grille_1

Posté par clise à 08:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


23 février 2008

A l'abri de rien d'Olivier Adam

Marie néglige sa famille, oublie ses enfants.  Marie en fait trop (ou pas assez...), passe du côté de l'illégalité, dérive,  bascule dans la folie pour réparer l'injustice du monde. Un roman bouleversant où se superposent et s'affrontent la misère ordinaire d'un quotidien sans espoir et le dénuement total d'exilés pourchassés. Entre ces deux univers, gens d'ici et malheureux d'ailleurs, peu de solidarité, la haine parfois prête à surgir. L'émotion affleure à chaque phrase de ce récit tendu, où une héroïne fragile se fracasse sur les récifs de l'existence.


J'ai aimé ce livre parce qu'il se joue au bord de la folie, le dialogue intérieur d'une femme désepérée par la vie, une immense émotion...

Posté par clise à 21:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Zoli de Colum Mc Cann

Zoli est une « Rom ». Petite fille, elle perd ses parents et sera élevée par son grand-père. On est dans les années trente, les Tziganes vivent en tribu dans des roulottes au hasard des routes. Ils forment malgré tout une société très codifiée. Dans ces « kumpania », la musique et la poésie sont très importantes. C’est une culture orale et il est même mal vu de savoir écrire, comme le grand-père de Zoli. Malgré les interdits de la loi rom, il va transmettre son savoir à sa petite-fille. Les « Roms » l'accepteront jusqu'à un certain point : avec l'avènement du communisme, Zoli est devenue une poétesse reconnue et leur apporte une certaine bienveillance de la part du régime. Mais Zoli veut rester une femme libre, avec son peuple, sur les routes, ambivalence difficile à vivre…
Porté par un documentation sans faille, servi par une écriture travaillée et polyphonique, voici un roman bouleversant d'humanité sur le monde méconnu des Tziganes.
(La procure)


Ce livre est superbe, bien écrit (et traduit), comme tous les personnages de Colum McCann, Zoli restera dans ma mémoire, tant le portrait de cette femme est bien écrit

Posté par clise à 21:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2008

Il n’y a qu’un coin de l’univers
que vous
pouvez améliorer :
c’est vous-même
Antoine St Exypéry
 

Vous devez être le changement
que vous voulez voir dans le monde
Gandhi

Vis comme si tu devais mourir demain,
apprends comme si tu devais vivre toujours

Gandhi

Posté par clise à 20:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2008

Arbres en Ardéche

Ard_che_2

parce que les arbres vivent, penchent dans le sens du vent

Ard_che

Ard_che_1

Parce que les arbres aiment la fantaisie,  subissent les lois de la nature

Posté par clise à 19:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


16 février 2008

Les anniversaires

Pourquoi célèbre-t-on les anniversaires de naissance ?

Les diverses coutumes le jour d'un anniversaire de naissance : les souhaits ("bon anniversaire, bonne santé...) et les cadeaux émis à la personne, les bougies sur le gâteau d'anniversaire, le voeux à formuler avant de souffler les bougies... sont très anciennes. Leurs origines sont liées à la magie dont voici une petite explication :
Dans la Grèce antique, les Grecs croyaient que chaque humain avait un esprit protecteur qui assistait à sa naissance et veillait sur lui durant sa vie. Cette croyance se retrouve dans les notions d'ange gardien, de marraine fée et de saint patron. Les Grecs avaient pour coutume d'allumer des bougies sur des gâteaux de miel ronds comme la lune qu'ils déposaient sur les autels du temple d'Artémis. Les bougies d'anniversaire avaient le pouvoir magique d'exaucer les souhaits. Les bougies sont un porte-bonheur pour la personne qui fête son anniversaire. Toujours venant de la magie, les souhaits d'anniversaire et les voeux font partie intégrante de la fête et ils sont exaucés en bien ou en mal selon nos croyances du monde des esprits à ce moment précis.
A noter que la célébration des anniversaires, considérée comme une coutume païenne, n'était pas célébrée par les chrétiens, au contraire, ils la rejetaient. Il fallut attendre le IVe siècle pour que cette célébration soit reconnue. Les chrétiens célébraient avant tout la résurrection, d'ailleurs Pâques était la fête annuelle la plus célébrée.

Comment considère-t-on les anniversaires de décès ?

Le jour d'anniversaire est considéré comme un jour de souvenir, de recueillement, voire d'hommage à la mémoire de la personne disparue. Selon les religions, les pays, les coutumes... des rites ou des célébrations peuvent avoir lieu.

Que ce soit nos proches ou les personnalités célèbres, les dates que l'on retient le plus souvent durant l'existence d'un personne sont : sa date de naissance et sa date de décès.

Anniversaires de mariage ou noces de mariage ?

Le mariage, c'est à dire l'union des couples légitimes, a toujours été célébré. Chaque anniversaire de mariage est associé à un élément naturel qui est sensé représenter la progression de la vie commune. Il s'agit de la "noce". D'ailleurs il est de coutume d'offrir un présent le jour de l'anniversaire de mariage, représentant l'élément naturel de la noce.

cf: Pense malin

Posté par clise à 19:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Vaines tendresses

Tu me regardes
Tu m’interroges en silence
Je m’approche, tu fuis
Comme si rien ne t’atteignait
Tu échappes à ma conscience
Je cherche ta faille
Pour m’engouffrer
Vaines tendresses
Tu tempêtes
Tu vacilles
Pas d’accès à ton monde
A ta forteresse
Tu balances ta souffrance contre les murs
Ta tête absorbe les coups
La douleur physique tu ne connais pas
La tendresse non plus

Posté par clise à 18:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 février 2008

le menton

Le menton est très large:

Instinctivement je prends l'offensive
je soutiens ma cause, je défie ceux qui me font obstacle. Je fais face aux conflits.

Dialogue intérieur:

je ne suis absolument pas de ceux qui se laissent écraser. je défends instinctivement et immédiatement mes idées et mes croyances. j'en ai la volonté, j'en ai l'énergie. J'affronte directement mes adversaires. je souffre cependant de l'étiquette de "dur" ou "brimeur" depuis ma petite enfance. Mon entourage se plaint de mon manque d'acceptation et de respect. Ils qualifient mon attitude de querelleuse. Pourtant je ne cherche pas à provoquer des conflits, mais simplement à défendre mon opinion.

Posté par clise à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2008

Mur

MUR

J'aime ces vieux murs où chaque caillou, chaque pierre,
chaque grain de sable a son importance dans la construction
chacun participe à l'équilibre , lutte contre l'effondrement !

Posté par clise à 21:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Résilience

Ma main écarte les broussailles
Ma main glisse le long des murs
Caresse les pierres rugueuses
Qui écorchent l'âme
Je colle mon oreille si près
Que j'entends......
les murmures des fantômes
la maison est vide depuis un siècle
Des ruines s'échappent d'étranges souvenirs
Et moi j'ai peur la nuit
Seule dans le noir.

consigne:  la main qui glisse sur un mur, fantôme, le noir, une maison vide

Clin d'oeil à Boris Cyrulnick!

Posté par clise à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]