26 avril 2008

pensées : les autres

Parfois nous aimerions obliger les autres à changer
afin qu'ils correspondent à l'image que nous avons d'eux.

Soyez heureux d'être ce qui vous êtes.


Celui qui se comprend vraiment lui même
peut tenir debout tout seul.

Si je fais croire aux autres que je suis ce que je ne suis pas,
qui en souffrira le plus?

Posté par clise à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 avril 2008

symbolique des fleurs

L'anémone pulsatille
(d'après le dictionnaire affectif des plantes de B.Vial)

La tension permanente entre les désirs et les peurs. Peur de suivre ses pulsions et de se mettre hors la loi du groupe famillial. Crainte de déplaire en s’affirmant. D’autre part peur des amours passagères, peur de l’abandon. Rêves d’amours éternels. D’où le sentiment de solitude, doute perpétuel sur ses capacités de séduction et refus de s’engager dans les relations affectives hors de son milieu ; se fait une armure cellulitique pour se protéger et se dissuader.

 

 

 

 

 

 

Posté par clise à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

j'aimerais devenir...

J’aimerais devenir feu
Tout dévaster sur mon passage
Pour que tu reconstruises le monde à ton image

J’aimerais devenir eau, inonder
Ton corps et ton âme de douceur
Noyer le venin de ta douleur

J’aimerai devenir terre
Creuser un gouffre profond
Pour engloutir ton désespoir

J’aimerai devenir air
une bulle si légère
Que sans déraisons
Je t’embarquerais vers d’autres horizons

consigne : j'aimerais devenir...texte revisité, ecrit en pensant à une jeune autiste.

Posté par clise à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2008

quelles sont ces fleurs ?

IMG_1852

Qui connait le nom de ces fleurs jaunes et rouges qui s'entremêlent dans un parc public d'Annonay!

pas des coquelicots! des capucines non plus....

Posté par clise à 07:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 avril 2008

fleurs en vrac

fleurs_en_vrac

Printemps en folie
le jaune et le rouge
en mariage

Posté par clise à 21:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


21 avril 2008

La consolante d'Anna Gavalda

Résumé de l'éditeur:

« Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d'une femme qu'il a connue
quand il était enfant, et adolescent.
« Il déchire la lettre et la jette dans la poubelle de la cuisine. Quand il relève son pied de la pédale et que le couvercle retombe, clac, il a l’impression d’avoir refermé, à temps, une espèce de boîte de Pandore, et, puisqu’il est devant l’évier, s’asperge le visage en gémissant.
Retourne ensuite vers les autres. Vers la vie. Se sent mieux déjà. Allez... C’est fini.
C'est fini, tu comprends ?
»
Le problème, c'est que non, il ne comprend pas. Et il n'y retourne pas, vers la vie. Il perd l’appétit, le sommeil, abandonne plans et projets et va essayer de comprendre pourquoi tour se fissure en lui; Et autour de lui. Commence alors un long travail de deuil au bout duquel il est obligé de se rendre à l’évidence : l’échelle de cette vie-ci est illisible et il faut tout rebâtir.» .

Comme dans tous les "gros" livres, j'ai trouvé des longueurs, surtout la première partie mais je me suis "accrochée" et finalement je ne suis pas déçue parce que la deuxième partie du livre est excellente!

Posté par clise à 07:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 avril 2008

La crise

Photo de Coumarine


24226616


La crise

Il faut absolument que je pense à vider mon sac
C’est infernal…
Même en pleine lumière je ne trouve pas
Je ne comprends pas
Et cette gamine qui enfile ses lunettes noires
Pour cacher ses larmes
Quand elle aura fini de vider son sac….
Je n’en peux plus….
Bravo le repas….   
Réussi le tête à tête…
Moi aussi je vais taper ma crise
D’ado attardée
Si je ne trouve pas ce foutu  portable
Qui sonne au fond de ma besace.

Consigne: incipit: il faut absolument que je pense à...en se mettant dans la peau d'un des personnages de la photo.

Posté par clise à 10:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 avril 2008

Fleurs

Parce que le printemps

Parce que les fleurs

parce que les couleurs

Un nouvel album sur Clise Clic

Posté par clise à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

pensées

Le bonheur est une chose si rare en ce monde que l'homme n'a pas inventé de paroles pour le rendre, tandis que le vocabulaire des souffrances morales et physiques remplit d'innombrables colonnes dans le dictionnaire de toutes les langues. (Théphile Gautier)


Quand ça va mal, on se réconforte à l'idée que ça pourrait toujours être pire. Et quand ça le devient, on reprend espoir à la pensée que ça va si mal que ça ne peut que s'améliorer.

Tout est possible pour celui qui croit; moins difficile pour celui qui espère; plus facile pour celui qui aime. (Frère Laurence)


Tout le monde a du talent. Ce qui est plus rare est d'avoir le courage de développer ce talent. (Erica Jong)

Posté par clise à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2008

Fatigue

quai_m_tro



C'est étrange
Depuis que je ne travaille plus

Je suis de plus en plus fatiguée

De ne rien faire, aux aguets

Je me dissous dans le vide

Fini métro boulot dodo

Suis obligée de penser

et de panser mes plaies

consigne: depuis que je travaille plus, je suis de plus en plus fatigué

juste trop tard pour les paroles plurielles!

Posté par clise à 17:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]