04 avril 2009

Sur ma mère de Tahar Ben Jelloun

Dans 'Sur ma mère' Tahar Ben Jelloun trace le portrait intense et brûlant des dernières années de la vie de sa mère, années pendant lesquelles elle fut atteinte d'une maladie de la mémoire qui la fait vivre dans les souvenirs de son passé plutôt que dans le présent. Tahar Ben Jelloun raconte comment il est témoin, à sa plus grande stupéfaction, de l'étrange recomposition à laquelle sa mère se livre soudain, au gré de leurs conversations, de tout un pan de l'histoire familiale qu'elle n'avait transmis à personne et qu'il ignorait donc complètement. Devant lui, alors que sa mère s'achemine vers les dernières heures de sa vie, un Maroc oublié resurgit, entre Fès et Tanger, mariages traditionnels et confidences des Hammam... à travers les mots d'une femme qui resta toute sa vie illettrée et qui jamais ne parla d'elle.

Superbe, j'ai adoré , à lire absolument!

Posté par clise à 17:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


01 mars 2009

Passe un ange noir d'Anne Bragance

Tous les jours, Andrès Soriano, perclus d’arthrose, se poste sur le banc de l’abribus de la ligne numéro 15. C’est là qu’il rencontre Milush, l’adolescente au drôle de prénom. La jeune fille et le vieux monsieur entament la conversation. Elle vit seule avec sa mère ; lui nourrit l’espoir quasi obsessionnel de retrouver l’ange noir qui l’a un jour émerveillé par son chant magnifique… Malgré la disparité de leurs âges, les lourds secrets de famille, les peurs et les peines, une affinité élective hors du commun va se révéler entre la gamine impertinente et le vieil homme, qui fondera peu à peu une belle complicité et illuminera leurs existences.

Quelle chance, cette série de livres, comme je les aime,
que je viens de découvrir et dont je vous laisse quelques bribes
pour vous donner envie ...

Celui là est superbe, plein d'humanité, portraits de personnages
dans leur souffrance qui rencontrent sur leur chemin celui ou celle
qui saura simplement les écouter leur donner un peu de temps,
c'est si simple.... et tellement bien écrit!

Posté par clise à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 février 2009

Le tär de mon père de Yasmine Gatha

Lorsque Hossein hérite du târ (sorte de luth) de son père Barbe Blanche, il ne sait pas qu'il reçoit en même temps de terribles secrets qui le mèneront des geôles d'Ardabil, la ville où vit le fils de Moshen, le condisciple et rival de son père, aux portes de la sainteté.
S'il y a, comme dans les Mille et une nuits, une leçon de sagesse, ou d'humanité, à tirer de cette fable, sûrement est-ce celle que Moshen assène à Barbe Blanche : "La musique ne provoque pas dans le coeur ce qui n'y est pas".

j'ai beaucoup aimé ce petit livre à lire à différents niveaux, petit conte philosophique très poétique

Posté par clise à 07:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 février 2009

Jours d'orages de Kressmann Taylor

Dans les années 1960 Amanda Lasche, jeune veuve américaine, et sa fille visitent la Toscane. Surprises par un orage, elles se réfugient à Rocca al Sole. Elles y rencontrent Eduardo Carleone, ingénieur retraité, et découvrent que tous sont encore sous le choc des exactions des bataillons nazis dans le village. Mais les villageois s'aperçoivent de la présence de leur bourreau, Herr Grussmann.

C'est très bien écrit, suspens psychologique bien mené, un très bon moment de lecture.

Posté par clise à 13:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 février 2009

Laver les ombres de Jeanne Benameur

Contraindre un corps qui se refuse au plaisir pour attirer le vide, pour suspendre l'équilibre du monde : c'est Léa quand elle danse, c'était sa mère lorsqu'elle 'devait 'aimer les hommes. Par une nuit d'orage en bord de mer, mère et fille acceptent enfin de briser les digues. En tableaux qui alternent passé et présent, peu à peu se dénouent les entraves dont le corps maternel porte les stigmates.

J'ai de la chance! en vacances et deux livres superbes à la suite!
Très prenant, l'écriture est à fois vive et en suspens....
A lire !

Posté par clise à 10:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


18 février 2009

La femme de l'allemand de Marie Sizun

Le monde de la petite Marion vacille.
Elle aime sa mère, Fanny, mais une dissonance s'installe dans leur relation. Une voix un peu trop haute, des emportements inexplicables, un silence embarrassé à propos de ce père allemand dont Marion ne sait rien ou presque. Avec le temps, Marion apprend : Fanny est maniaco-dépressive. Les rôles s'inversent alors. L'adolescente endosse cette raison qui doucement quitte sa mère. Elle la protège, la couvre en taisant ses excès.
Mais l'amour ne suffit pas pour terrasser la folie. Marie Sizun dit  avec émotion et pudeur l'amour qui rapproche et sépare les êtres.

Vous me direz , encore un livre sur la folie, j'ai adoré ce livre, j'ai dévoré ce livre!
la folie ne nous guette-t-elle pas un peu tous, il suffit parfois de si peu de choses
l'écriture est belle, écrite simplement, elle ne s'oubliera pas .

Posté par clise à 18:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 février 2009

Ulysse from Bagdad de Eric-Emmanuel Schmitt

Saad veut quitter Bagdad, son chaos, pour gagner l'Europe, la liberté, un avenir. Mais comment franchir les frontières sans un dinar en poche ? Comment, tel Ulysse, affronter les tempêtes, survivre aux naufrages, échapper aux trafiquants d'opium, ignorer le chant des sirènes devenues rockeuses, se soustraire à la cruauté d'un geôlier cyclopéen ou s'arracher aux enchantements amoureux d'une Calypso sicilienne ? Tour à tour violent, bouffon, tragique, le voyage sans retour de Saad commence. D'aventures en tribulations, rythmé par les conversations avec un père tendre et inoubliable, ce roman narre l'exode d'un de ces millions d'hommes qui, aujourd' hui, cherchent une place sur la terre : un clandestin.

J'aime cet auteur, ce livre est superbe, sur la condition humaine, la vie du clandestin, il nous amène à réfléchir sur notre propre vie, nos choix, l'autre, c'est un conte philosophique sur la clandestinité, les frontières etc....
A lire absolument!

Posté par clise à 11:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 décembre 2008

L'habit vert de Leïla Sabbar

On les voit dans les rues, les cafés, les hôtels et les gares, les maisons. En service domestique, ménager, sexuel. Descendants des anciennes colonies, elles sont attachés à la personne du " maître ". Liens de subordination ambigus, entre violence et tendresse. On les entend rêver, pleurer, rire, résister à la servitude. Passeurs entre l'Orient, l'Afrique et l'Occident.

J'ai aimé l'écriture, ces femmes d'ailleurs chez nous, les histoires courtes, je vous conseille!

Posté par clise à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2008

Ne t'inquiète pas pour moi - Alice Kuipers

Par le biais de Post-it sur le frigo, ce livre est constitué de la correspondance vivante, enjouée, parfois coléreuse entre une mère et sa fille adolescente. Des petits tracas du quotidien aux doutes et souffrances de l’adolescente, c’est un instantané de la vie. Jusqu’au jour où la mère découvre qu’elle est gravement malade…

C'est superbe, c'est triste bien sur, mais à lire absolument!

Posté par clise à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2008

Une bouteille à la mer de gaza de Valérie Zenatti

Tal, 17 ans, habite Jérusalem. Naïm, 20 ans, habite Gaza. Entre eux la mer et surtout une guerre commencée il y a trop longtemps et que ni l’un ni l’autre ne comprennent. Car ce qu’elle ressent tous les jours, Tal veut que les gens de l’autre côté le sachent, elle jette une bouteille dans la mer de Gaza. Si le dialogue reprend des deux côtés de la frontière alors l’espoir est permis.

Ce livre est superbe, il raconte avec une émotion incroyable la guerre à travers l'histoire virtuelle de deux jeunes. A lire absolument!

Posté par clise à 18:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]