30 juillet 2011

métamorphose en bord de ciel de Mathieu Malzieu

Tom Cloudman est un cascadeur qui rend ses acrobaties involontairement comiques par sa maladresse. Ses performances clownesques le propulsent au sommet de la gloire, jusqu’à ce que, soigné pour une de ses innombrables fractures, on ne lui découvre une maladie incurable. Lors d’un long séjour hospitalier, il croise une créature mi-femme, mi-oiseau, qui lui propose un pacte insolite.

Complétement décalé, mais tellement beau, j'adore la recherche dans l'écriture, l'humour des mots, le fantastique, le tout sur fond de sujet tellement grave .

 

Posté par clise à 08:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


25 juillet 2011

la chasse aux étoiles de Hella S haasse

Seul et dans une situation financière très précaire, un jeune journaliste reçoit un étrange paquet le soir de la Saint Nicolas. Tout au fond du colis sans expéditeur est caché un bijou magnifique – une étoile de grenats à sept branches serties d'or –, accompagné d'un poème. Une énigme qui l'entraînera bien loin de sa modeste condition.

Réécriture d'un feuilleton journal de 1930,  j'ai passé un super moment, excellent pour l'été, sans prise de tête, plein de suspens!

Posté par clise à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2011

petit traité de vie intérieure de Frédéric lenoir

 De tous mes livres de philosophie et de spiritualité, celui-ci est certainement le plus accessible, mais sans doute aussi le plus utile. Car ce n’est pas un savoir théorique que je cherche à transmettre, mais une connaissance pratique, la plus essentielle qui soit : comment mener une vie bonne, heureuse, en harmonie avec soi-même et avec les autres. Ce que je dis ici avec des mots simples et des exemples concrets, comme au cours d’une conversation avec un ami, est le fruit de trente années de recherches et d’expériences. Mon témoignage personnel importerait peu s’il n’était éclairé par la pensée des philosophes et des sages de l’humanité qui ont marqué ma vie : le Bouddha, Confucius, Socrate, Aristote, Épicure, Épictète, Jésus, Montaigne, Spinoza, Schopenhauer, Lévinas parmi d’autres. Exister est un fait, vivre est un art. Tout le chemin de la vie, c’est passer de l’ignorance à la connaissance, de la peur à l’amour. » F.Lenoir

 

Toujours en quête de mieux me comprendre ...j'ai trouvé de quoi réfléchir !

Posté par clise à 08:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 juillet 2011

La reine Alice de Lydia Flem

La reine Alice Hommage discret à Lewis Carroll, l'héroïne traverse réellement le miroir lorsqu'elle se découvre un cancer. Chez Lady Cobalt comme dans le laboratoire du Grand Chimiste, elle converse avec des objets magiques et des personnages extravagants : la Licorne, Cherubino Balbozar, le Grincheux, le docteur H., les Contrôleurs, la Plume, l'Attrape-Lumière... Persécutée par les uns, protégée par les autres, la dame aux turbans se joue des épreuves et devient la Reine Alice. Lydia Flem a l'élégance de parler de choses graves avec tendresse, humour et malice. D'une grande intensité, ce roman invente une langue pour dire le désarroi qui peut nous mordre à certains moments de l'existence : entre rires et larmes.

Tout est dit ! ce livre est superbe, ce n'est pas un roman, c'est un témoignage incroyablement beau.

 

Posté par clise à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2011

Un été sans les hommes de Siri Hutsvedt

Incapable de supporter plus longtemps la liaison que son mari entretient avec une femme plus jeune qu'elle, Mia quitte brusquement New York pour se rendre dans le Minnesota et se réfugier quelque temps auprès de sa mère octogénaire. Parcours d'une femme blessée en forme de "lecture de soi" et d'inattendue épiphanie personnelle, ce roman solaire – féministe au meilleur sens du terme – irradie d'une énergie aussi rebelle que stimulante.

Un livre de femme pour les femmes ! passé un excellent moment...

Posté par clise à 21:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


19 juin 2011

Sept histoires qui reviennent de loin

Sept histoires" et deux surprises : jean Christophe Ruffin peut manier la forme courte et pratiquer l'ironie. Après s'être essayé à presque tous les genres romanesques, il se lance dans la nouvelle avec ce recueil dont les "histoires" "reviennent" de l'île Maurice ou du Mozambique, et racontent des espoirs déçus, des confrontations entre le passé et le présent. On peut reprocher à Rufin le systématisme du retournement final de ses textes, mais ça ne retire (presque) rien à son efficacité ni à la jubilation dont il fait preuve quand il transforme des anecdotes véridiques en nouvelles.
( le monde)

J'aime les nouvelles, ces derniers temps j'ai été gatée!

Posté par clise à 12:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 juin 2011

Les lettres de Buenos Aires de Hubert Mingarelli

Neuf histoires d'hommes solitaires, perclus de silence : ce sont autant d'errances dans des zones portuaires, pour oublier une peur, une douleur, une faute. Un vieux bourlingueur meurt, sans avoir jamais envoyé une lettre, écrite à Buenos Aires à un fils qu'il n'a jamais vu. Deux soldats en déroute se demandent : "Qui se souviendra de nous ?" Mais il y a aussi, parfois, le partage furtif de "la beauté des choses", le son d'une guitare, le courant d'une rivière. Ou, splendide, dans "Pas d'hommes, pas d'ours", la vie sauvage d'un marin en fuite, au coeur de la forêt.

 C'est comme d'habitude superbe, je suis fan de cet auteur! A lire sans retenu!

Posté par clise à 13:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 juin 2011

les oliviers du négus

Un vieil homme croit entendre chevaucher Frédéric II dans le royaume des Enfers. Un centurion marche vers une Rome gangrénée dont il devance l'agonie. Un soldat des tranchées fuit le 'golem' que la terre a façonné pour punir les hommes. Un juge anti-mafia tient le compte à rebours de sa propre exécution... Dans la proximité de la guerre ou de la mort surgissent ces quatre récits où les héros - certes vaincus, mais non déchus - prononcent d'ultimes paroles. Ils veulent témoigner, transmettre, ou sceller des adieux. Minuscules fantassins de la légende des siècles, ils affrontent une Histoire lancée dans sa course aveugle. Et ils profèrent la loi tragique - celle de la finitude - qui, au-delà de toute conviction, donne force et vérité à leur message. D'où la dimension orale de ces textes qui revisitent la scène de l'oeuvre romanesque et, de Cris à La Porte des Enfers, réorchestrent des thèmes chers à Laurent Gaudé, auxquels la forme brève donne une singulière puissance.

J'aime les nouvelles en général ! celles ci sont superbement écrites dans la lignée de gaudé !

Posté par clise à 06:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2011

les privilèges de Jonathan Dee

 Les Privilèges est un vrai roman américain. Un grand roman écrit par quelqu'un qui observe sans jamais juger. Quelqu'un qui sait qu'il n'y a pas de morale, tout simplement parce que les romans ne sont pas des fables.


L'argent peut-il vraiment tout faire? j'ai été un peu longue à entrer dans l'histoire ..et puis je me suis laissée embarquer!
Le livre amène à pas mal de réflexion....

Posté par clise à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2011

Mauvais genre de Naomie Alderman

Une éducation anglaise. Après la communauté juive orthodoxe qui était au centre de 'La Désobéissance', Naomi Alderman s'intéresse dans 'Mauvais genre' à un autre cercle très fermé : la prestigieuse université d'Oxford. Portrait d'un groupe d'amis réuni autour du séduisant (et manipulateur) Mark Winters, ce roman initiatique raconte les premières amours, les soirées inoubliables, mais aussi le désenchantement et les bouleversements intimes de cet âge de déraison qu'est la jeunesse. Dans la lignée du Maître des illusions de Donna Tartt, Mauvais genre révèle la perversité cachée derrière les façades impeccables d'Oxford, ce monde faussement exemplaire qui prépare à tout sauf à la réalité.

On a déjà lu des livres de cette veine... j'ai beaucoup aimé, toujours un brin de folie , très bien mené!

 

Posté par clise à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]