Grand frère est chauffeur de VTC. Enfermé onze heures par jour dans sa « carlingue », branché en permanence sur la radio, il rumine sur sa vie et le monde qui s’'offre à lui de l’'autre côté du pare-brise.

Petit frère est parti par idéalisme en Syrie depuis de nombreux mois. Engagé comme infirmier par une organisation humanitaire musulmane, il ne donne plus aucune nouvelle.

Ce silence ronge son père et son frère, suspendus à la question restée sans réponse : pourquoi est-il parti ?

Un soir, l'’interphone sonne. Petit frère est de retour.

Dans ce premier roman incisif, Mahir Guven alterne un humour imagé et une gravité qu’'impose la question du terrorisme. Il explore un monde de travailleurs uberisés, de chauffeurs écrasés de solitude, luttant pour survivre, mais décrit aussi l’'univers de ceux qui sont partis faire le djihad en Syrie : l’'embrigadement, les combats, leur retour impossible en France…. Émerge ainsi l'’histoire poignante d’'une famille franco-syrienne, dont le père et les deux fils tentent de s'’insérer dans une société qui ne leur offre pas beaucoup de chances.(Babelio)

J'ai beaucoup , beaucoup aimé ce livre . l'auteur aborde beaucoup de thèmes d'actualité, les deux frères sont attachant, que de questions....voila qui nous améne à réfléchir un peu ... à regarder autrement!

Au début j'ai un peu buté sur le langage de banlieu employé par l'auteur...mais juste à peine et heureusement j'ai continué la lecture de ce superbe livre ! A lire !