(sujet de la semaine: la conjecture fou)

Il y aura un bombardement de douceur
Une chose boulimique que l’on appelle caresse

Une encore, dévorante comme l’acide

Que l’on s’inondera dans le corps avec allégresse

Il y aura des bulles, partout autour

Du bleu jasmin, partout dedans,

Le rectangle, encore carré

Le zéro au dessous de tout

Il y aura le mielasson, la guimovina,

Le chocolaton et toute une saladoucemania

La vie sera étonnement un chamboulement,

Sans résultat probant, inutile de fixer maintenant

Les atomes de l’illusion.

Une exigence subsiste : la douceur

Il y aura un bombardement de douceur