extrait de Fraternité de Marc Weitzmann

"Car mon frère est lui-même imbibé jusqu'à l'asphyxie de cette mentalité imbécile et passe visiblement le plus clair de son temps à rejouer pour son compte l'enfance qu'il n' a pas eue. Il en cultive le langage et les valeurs avec un sens de la précision remarquable, raison pour laquelle il se pique de littérature bien qu'il n'ai pas le temps de lire. Pour ma part, dès quinze ans j'avais cessé de lire autre chose que de la science. La science était pour moi la seule culture, concrète, précise, a-sentimentale et ne respectant rien, elle l'est d 'ailleurs encore, tout le reste m'écoeure et m'indiffère".
Les affres de la filiation, les rapports complexes de la fraternité, une certaine rage stylistique et un rien réactionnaire......A lire.....